Les facteurs de risque chez la femme (hors ménopause)

Mis à jour le lundi 22 février 2021
dans

Auteurs :

Alberto Mondelli et Eric Bruckert
Service d'endocrinologie-métabolisme, Hôpital Pitié-Salpêtrière (APHP) et Institut Hospitalo-Universitaire cardiométabolique, Paris

Au cours de sa vie, la femme peut avoir des facteurs de risque spécifiques. Le niveau de preuve du caractère totalement indépendant des autres facteurs de risque (dyslipidémie, diabète et hypertension artérielle) est variable selon ces facteurs. L’ensemble des données expérimentales et humaines suggère fortement que la carence en estrogènes est un facteur de sur-risque. Ceci explique probablement l’accélération de ce risque après la ménopause (cf infra). A l’inverse, le traitement hormonal de la ménopause ou pour la contraception est un facteur de sur-risque bien établi surtout quand : 1) il a une composante androgénique ; 2) il utilise des fortes doses d’estrogènes par voie orale ; 3) il existe déjà une atteinte vasculaire.

Le tableau ci-dessous résume les facteurs de risque propres à la femme et reprend les données d’une revue récente de la littérature (1).

Facteurs de risque chez la femme Risque coronaire Remarque
Prééclampsie et hypertension gestationnelle Oui risque doublé en méta-analyse Risque augmenté d’insuffisance cardiaque
Diabète gestationnel Oui  
Accouchement avant terme Oui Définition : naissance avant 37 semaines
Petit poids de naissance Oui

Le risque est fonction du poids de naissance et du nombre d’enfant de petit poids.

Définition : poids inférieur 10ème percentile.

Insuffisance ovarienne et ménopause précoce Oui Cf infra
Ovaire polykystique Oui risque augmenté de >30% en méta-analyse Risque augmenté de diabète. Le caractère indépendant du sur-risque reste à établir.
Lactation > 4 mois Plutôt protecteur Nécessité de confirmation dans d’autres études
Cancer du sein Discutable Le risque des chimiothérapies sur le risque d’insuffisance cardiaque. La radiothérapie a été un facteur de sur-risque mais les données récentes ne le confirment pas.

Bibliographie

  1. Agarwala A, Michos ED, Samad Z, Ballantyne CM, Virani SS. The Use of Sex-Specific Factors in the Assessment of Women’s Cardiovascular Risk. Circulation. 2020 Feb 18;141(7):592–9.

 

Retrouvez l'intégralité du dossier spécial "Prise en charge des dyslipidémies"

Les propos exprimés reflètent les opinions des auteurs, les informations contenues ne sauraient engager la responsabilité de Mylan Medical SAS.

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Mylan

Mylan