Insuffisance cardiaque à FEVG préservée : enfin une thérapeutique efficace

Mis à jour le vendredi 1 juillet 2022
dans
Damien Logeart

Pr Damien Logeart
Service de cardiologie
Paris

L’empagliflozine a démontré son bénéfice clinique chez les patients ayant une insuffisance cardiaque à FEVG préservée dans l’essai EMPEROR-Preserved.

Ceci étend la possibilité de l’utiliser chez tout insuffisant cardiaque, quelle que soit sa FEVG.

Son profil de tolérance et l’absence de titration facilitent son utilisation chez les patients fragiles.

Les dernières recommandations 2022 (ACC/AHA) l’ont intégré, ce qui en fait la première classe pharmacologique, hors diurétiques, à pouvoir être prescrite chez ces patients.

L’insuffisance cardiaque à FEVG préservée (IC-FEP) se définit par la présence de signes/symptômes, d’une FEVG ≥ 50 %, et par la mise en évidence d’anomalies échocardiographiques du remplissage VG en faveur d‘une élévation des pressions des remplissages et/ou d’une élévation des taux sanguins de peptides natriurétiques.

On exclura ici les cardiomyopathies hypertrophiques de type sarcomérique et infiltratives, type amylose, même si elles peuvent évidemment s’accompagner d’insuffisance cardiaque, avec le plus souvent une FEVG normale, car leur prise en charge thérapeutique est particulière et fait l’objet de recommandations spécifiques.

La physiopathologie de l’IC-FEP comporte des particularités rendant compte du manque ou du peu d’efficacité des modulateurs des systèmes hormonaux – IEC, ARA2, ARM et bétabloquants – par rapport à l’IC à FEVG réduite.

Pour exemples, l’activation neuro-hormonale y est moindre, ou de façon plus disparate, et le remodelage tissulaire cardiovasculaire comporte une composante fibreuse diffuse importante.

Les co-morbidités y sont fréquentes, souvent multiples et y jouent un rôle très important.

L’obésité, l’HTA, l’insulinorésistance ou l’insuffisance rénale chronique sont à la fois la source d’une inflammation de bas grade, systémique, à l’origine d’une dysfonction endothéliale qui conduit à certaines des anomalies de l’IC-FEP, et sont également autant de facteurs aggravants en cas d’IC-FEP avérée.

 

Retrouvez le supplément sur "Insuffisance cardiaque à FEVG préservée : enfin une thérapeutique efficace"