Méta-analyse DAPA-HF et DELIVER : la Dapagliflozine réduit mortalité et hospitalisations dans l’insuffisance cardiaque, quelle que soit la FEVG

Mis à jour le lundi 24 octobre 2022
dans
Antonin Trimaille

Auteur :
Antonin Trimaille
Membre du Collège des Cardiologues en Formation,
Strasbourg

Charles Fauvel

Relecteur :
Charles Fauvel
Membre du Collège des Cardiologues en Formation,
Rouen

Albert Hagège

Sous la supervision de :
Albert Hagège
Président du Comité Éditorial de Cardio-online
Paris

En direct de l'ESC Congress 2022

D'après la présentation de Pardeep Jund (Glasgow, Royaume-Uni) : "Pooled analysis of DAPA-HF and DELIVER” pendant l'ESC Congress 2022.

Messages clés

  • Les inhibiteurs SGLT2 sont recommandés en première ligne dans le traitement de l’IC à FEVG altérée.
  • La Dapagliflozine a démontré son efficacité dans la réduction des événements cardiovasculaires chez les patients avec FEVG ≤ 40 % (essai DAPA-HF) et chez ceux avec FEVG > 40 % (essai DELIVER).
  • Dans cette méta-analyse des essais DAPA-HF et DELIVER permettant de couvrir l’ensemble du spectre des patients insuffisants cardiaques, la Dapagliflozine permet une réduction de la mortalité toute cause, de la mortalité cardiovasculaire, du nombre d’hospitalisations pour insuffisance cardiaque et des évènements cardiovasculaires majeurs (MACE).
  • Le bénéfice de la Dapagliflozine est observé chez tous les patients, quelle que soit leur FEVG.

Introduction

L’insuffisance cardiaque (IC) est stratifiée selon la FEVG en IC à FEVG altérée ≤ 40 % (HFrEF), modérément altérée (HFmrEF), entre 41-49 %, et préservée (HFpEF) si ≥ 50 %. Les inhibiteurs SGLT2 ont démontré leur efficacité dans le traitement de l’HFrEF, la Dapagliflozine dans l’essai DAPA-HF1, et font désormais partie des traitements recommandés en première ligne dans le traitement de l’HFrEF2.  

Dans l’HFpEF et l’HFmrEF, l’empagliflozine a démontré son efficacité dans la réduction des décès cardiovasculaires et hospitalisations pour IC dans EMPEROR-Preserved3, mais cette efficacité était principalement observée en cas de HFmrEF, alors qu’elle semblait atténuée, voire absente en cas de FEVG ≥ 50 %. Dans l’HFpEF, la Dapagliflozine a démontré son efficacité dans la réduction du critère composite associant mortalité cardiovasculaire et aggravation de l’IC (essai DELIVER).

Cette étude a regroupé les données DAPA-HF et DELIVER pour analyser l’effet de la Dapagliflozine sur les événements cardiovasculaires majeurs (MACE) à travers tout le spectre de FEVG de l’insuffisant cardiaque.

Méthodologie et résultats

DAPA-HF a inclus 4 744 patients atteints d’IC à FEVG ≤ 40 % et en classe NYHA II à IV randomisés pour Dapagliflozine 10 mg/jour ou placebo.

DELIVER a inclus 6 263 patients atteints d’IC avec FEVG > 40 % en classe NYHA II à IV randomisés sous Dapagliflozine 10 mg/jour ou placebo.

La méta-analyse pré-spécifiée a donc porté sur 11 007 patients (âge moyen 69 ans, 35 % de femmes, FEVG 16-74 %) avec un suivi médian de 22 mois (Figure 1).

Les critères de jugement étaient l’ensemble des critères secondaires des deux études princeps, analysés de manière hiérarchique : mortalité cardiovasculaire, mortalité toute cause, nombre d’hospitalisations pour insuffisance cardiaque et MACE (décès cardiovasculaires, infarctus du myocarde et AVC).

Figure 1. Design de l’analyse poolée de DAPA-HF et DELIVER.

La Figure 2 détaille les principales caractéristiques des patients.

Figure 2. Principales caractéristiques des patients inclus dans l’analyse poolée de DAPA-HF et DELIVER.

Dans cette analyse poolée, la Dapagliflozine a permis de diminuer (Figures 3 et 4) : 

  • La mortalité cardiovasculaire (hazard ratio [HR] 0,86; intervalle de confiance à 95 % [CI] = 0.76–0.97 ; p = 0.01) ;
  • La mortalité toute cause (HR 0,90 ; 95 % CI = 0,82–0,99 ; p = 0,03) ;
  • Le nombre d’hospitalisations pour IC (risque relatif [RR] 0,71 ; 95 % CI = 0,65–0,78 ; p < 0,001) ;
  • Les MACE (HR 0,90 ; 95 % CI = 0,81–1,00 ; p = 0,045).

Cet effet était indépendant de la FEVG pour tous ces événements.

Figure 3. Réduction de l’ensemble des événements cardiovasculaires dans le groupe Dapagliflozine, quelle que soit la FEVG.

Figure 4. Courbes de survie pour la mortalité cardiovasculaire.

Conclusion

Dans cette méta-analyse de DAPA-HF et DELIVER portant sur une large population de patients IC, la Dapagliflozine a réduit remarquablement les événements cardiovasculaires, indépendamment de la FEVG, y compris chez les patients avec FEVG préservée.

Cette étude plaide pour une utilisation de ces produits chez tous nos patients insuffisants cardiaques et complète EMPULSE, qui avait démontré l’efficacité de l’empagliflozine en cas d’insuffisance cardiaque aiguë4.

Références bibliographiques

  1. McMurray JJV, Solomon SD, Inzucchi SE, Køber L, Kosiborod MN, Martinez FA, et al. Dapagliflozin in Patients with Heart Failure and Reduced Ejection Fraction. N Engl J Med 2019;381:1995–2008.
  2. McDonagh TA, Metra M, Adamo M, Gardner RS, Baumbach A, Böhm M, et al. 2021 ESC Guidelines for the diagnosis and treatment of acute and chronic heart failure. Eur Heart J 2021;42:3599–726.
  3. Anker SD, Butler J, Filippatos G, Ferreira JP, Bocchi E, Böhm M, et al. Empagliflozin in Heart Failure with a Preserved Ejection Fraction. N Engl J Med 2021;385:1451-1461.
  4. Voors AA, Angermann CE, Teerlink JR, Collins SP, Kosiborod M, Biegus J, et al. The SGLT2 inhibitor empagliflozin in patients hospitalized for acute heart failure: a multinational randomized trial. Nat Med 2022;28:568–74

 

Pour en savoir plus, consultez les Hotlines complètes, en langue anglaise, présentées lors de l'ESC 2022 :

Toute l'actualité de l'ESC 2022

 

Ce compte rendu de l'ESC 2022 vous est proposé avec le soutien institutionnel de :

Amarin
Sanofi