EHRA 2021 : étude EFFORTLESS - Résultats à 5 ans

Publié le lundi 3 mai 2021
dans

 

Marie Wilkins

Auteur :

Dr Marie Wilkin
Marseille

 

 

EHRA 2021 sur cardio-online
En direct du congrès de l'EHRA 2021

D'après la présentation de Pier Lambiase (London, United Kingdom of Great Britain & Northern Ireland) : "Five year outcomes of the subcutaneous implantable cardioverter-defibrillator EFFORTLESS (evaluation of factors impacting clinical outcome and cost effectiveness of the S-ICD) registry".

EFFORTLESS a été publié en 2017 (1). Il s’agit d’un registre multicentrique ayant inclus 984 patients porteurs d’un défibrillateur sous-cutané. Pier Lambiase nous présentait ici le devenir à 5 ans de ces patients.

Résultats principaux

Les patients avaient un âge moyen de 48 ans ; il s’agissait le plus souvent d’une indication de prévention primaire (63%) avec une majorité de cardiopathie ischémique (31%).
Les complications à un an de suivi ne prédisaient pas la survenue de complications à 5 ans ; l’absence de réalisation d’un test de choc était associée à la survenue de complications tardives. Les chocs inappropriés étaient plus souvent associés à une sur détection qu’à la survenue de tachycardies supra ventriculaires et notamment de FA. La reprogrammation du défibrillateur après un choc inapproprié n’était pas associée à une réduction significative d’une récidive de choc inapproprié (p=0,49).Les facteurs prédictifs de choc approprié au cours des 2 à 5 ans de suivi étaient la survenue de choc approprié la première année, les antécédents de choc inappropriés , les patients porteurs de cardiomyopathie hypertrophique ou de dysplasie arythmogène du ventricule droit , les patients présentant un tableau d’insuffisance cardiaque , les implantations en prévention secondaire d’une mort subite récupérée et une FEVG altérée à moins de 35%.L’efficacité des chocs appropriés n’évoluait pas dans le temps ni selon le type d’arythmie.

Les facteurs prédictifs de mortalité étaient une FEVG altérée (<35%), le diabète, l’insuffisance rénale et la survenue de chocs.

Conclusion

Le défibrillateur sous-cutané apparaît sûr à long terme. Il est associé à taux élevé de succès des chocs appropriés, stable au cours du temps (98% de succès à 5 ans). Seulement 2% des patients ont nécessité une réimplantation par voie endocavitaire. Le taux de chocs inappropriés est de 2,9% à 5 ans.

Références :

  1. Boersma L, Barr C, Knops R, Theuns D, Eckardt L, Neuzil P, et al. Implant and midterm outcomes of the subcutaneous implantable cardioverter-defibrillator registry: the EFFORTLESS study. Journal of the American College of Cardiology. 2017;70(7):830-41.

 

Toute l'actualité de l'EHRA 2021