EHRA 2021 : Covid-19 chez les enfants et rôle de l’imagerie cardiaque

Mis à jour le vendredi 7 mai 2021
dans
Victor Waldmann

Auteur :

Dr Victor Waldmann
Paris

 

EHRA 2021 sur cardio-online
En direct du congrès de l'EHRA 2021

D’après la présentation de Mark Henry Chubb (Palo Alto, États-Unis) : "Management of arrhythmias in specific populations: paediatric, congenital and COVID-19 -> Cardiac arrhythmia and COVID-19: what have we learnt from cardiac imaging techniques?"

Dans cette session, Dr Chubb synthétisait les principales données sur les arythmies associées à la COVID-19, notamment chez les enfants, et discutait le rôle potentiel de l’imagerie chez ces patients. Les arythmies ont été rapportées aux différentes étapes de la maladie, à la phase précoce (avec ou sans myocardite associée), mais aussi aux stades plus chroniques (MIS-C : "multisystem inflammatory syndrome in children" et PIMS-TS : "paediatric multisystem inflammatory temporally associated with COVID-19"). Les mécanismes physiopathologiques sous-jacents supposés sont multiples et complexes et incluent un état pro-inflammatoire, des médicaments potentiellement pro-arythmogènes, un effet cellulaire direct, via la mort cellulaire, ou indirect, via la modification de différentes voies de signalisation. L’hypoxémie et l’état d’hypercoagulabilité bien décrit peuvent aussi être responsables d’ischémie et d’hypoxie tissulaire. La fièvre associée peut enfin favoriser le développement de certaines arythmies en fonction de la cardiopathie sous-jacente (syndrome de Brugada par exemple).

COVID-19 chez les enfants et rôle de l’imagerie cardiaque

Dr Chubb présentait ensuite une synthèse des principales études ayant évalué la prévalence des différents troubles du rythme chez les enfants avec COVID-19. La plus grande cohorte publiée récemment (janvier 2021) incluait 286 enfants avec MIS-C (âge moyen 8,4 ans) de 55 centres dans 17 pays Européens1. Les troubles du rythme ou de la conduction les plus fréquents étaient un allongement de l’intervalle PR chez 6 % des enfants, un BAV de haut degré dans 2 % des cas, et des troubles du rythme chez 2 % des enfants également. Enfin, le rôle de l’imagerie était discuté. Si différentes études ont démontré un rôle pronostic de l’échographie cardiaque chez les adultes, notamment via le strain longitudinal global, des données similaires chez les enfants ne sont pas encore disponibles. Par ailleurs, différentes études ont rapporté des anomalies IRM en faveur d’inflammation aigue, mais aussi de présence de fibrose, y compris chez des patients asymptomatiques et à distance de l’infection initiale. Chez 26 jeunes athlètes COVID-19, l’IRM cardiaque révélait des arguments en faveur d’une myocardie chez 15 % d’entre eux, et la présence de rehaussement tardif était observée chez 46 % des patients2. Ces données questionnent sur le suivi approprié à mettre en place chez ces patients et sur le risque potentiel d’arythmies à distance.

Les points clefs :

  • Les arythmies liées à la COVID-19 sont rares chez les enfants mais peuvent survenir à la phase aiguë ou dans le cadre d’un MIS-C.
  • Les données IRM suggèrent une atteinte myocardique silencieuse fréquente qui interroge sur le risque d’arythmies à plus long-terme.

Références :

  1. Valverde Israel, Singh Yogen, Sanchez-de-Toledo Joan, Theocharis Paraskevi, Chikermane Ashish, Di Filippo Sylvie, Kuciñska Beata, Mannarino Savina, Tamariz-Martel Amalia, Gutierrez-Larraya Federico, Soda Giridhar, Vandekerckhove Kristof, Gonzalez-Barlatay Francisco, McMahon Colin Joseph, Marcora Simona, Napoleone Carlo Pace, Duong Phuoc, Tuo Giulia, Deri Antigoni, Nepali Gauri, Ilina Maria, Ciliberti Paolo, Miller Owen, Iriart Xavier, Hubrechts Jelena, Kuipers Irene Mariette, Sousa Ana R., Donti Andrea, Sharpe Abigail, Reinhardt Zdenka, Cairello Francesca, De Wolf Daniel, Vieira Marisa, Lazea Cecilia, Gran Ferran, Medrano-Lopez Constancio, Ortiz-Garrido Almudena, Vukomanovic Vladislav, Brent Bernadette Elisabeth, Milanesi Ornella, Dewals Wendy, Manso Begoña, Valsangiacomo-Buchel Emanuela, Francisco Andreia, Seghaye Marie-Christine, Loeckx Isabelle, Rodriguez-Gonzalez Moises, ReyGarcía Susana Maria, Ziesenitz Victoria C, Bordin Giulia, Doros Gabriela, Grangl Gernot, Fadl Shalan Uaid, Perminow Karl Viktor, Centeno Fernando, Pinto Fatima, Niemelä Jussi, Kanthimathinathan Hari Krishnan, Randanne Paula Cecilia, Niszczota Cezary, Zuccotti Gian Vincenzo, Gordillo Inés Leoz, Obeyasekhara Madhu, Armstrong Catherine, Butler Karina, Ciuffreda Matteo, Villar Anna Maria, Pappula Naga, Caorsi Roberta, Singh Davinder, Durairaj Saravanan, McLeod Karen, Calcagni Giulio, Quizad Youssef, Gewillig Marc, Kuijpers Taco Willem, Ataide Rita, Fabi Marianna, Bharucha Tara, Abbas Khushnood, Magrass Silvia Alessandra, Wong James, Iacob Daniela, Balcells Joan, GilVillanueva Nuria, Cuenca-Peiro Victorio, Cerovi Ivana, Sarfatt Avishay, Zaqout Mahmoud, Sanchez-Valderrabanos Elia, Kelly-Geyer Janet, Diogo Faim, Cajgfinger Nathalie, Françoise Mascart, Rueda-Nuñez Fernando, Gorenflo Matthias, Grison Alessandra, Mihailov Delia, et al. Acute Cardiovascular Manifestations in 286 Children With Multisystem Inflammatory Syndrome Associated With COVID-19 Infection in Europe. Circulation. 2021
  2. Rajpal S, Tong MS, Borchers J, Zareba KM, Obarski TP, Simonetti OP, Daniels CJ. Cardiovascular Magnetic Resonance Findings in Competitive Athletes Recovering From COVID-19 Infection. JAMA Cardiol 2020

 

 

Toute l'actualité de l'EHRA 2021