E3 : le vapotage est très efficace pour obtenir le sevrage tabagique

Mis à jour le vendredi 3 avril 2020

Auteur :
Pr Albert Hagège
Chef du département de Cardiologie, HEGP, Paris

D’après la présentation de Mark J. EISENBERG, Montréal durant l’ACC/WCC.20

En direct de l'ACC/WCC.20

ACC 2020

Cette étude a inclus 376 participants (âge moyen 53 ans) qui avaient fumé pendant en moyenne 35 ans et 21 cigarettes/jour, tous motivés pour arrêter. Un tiers ont reçu des cigarettes électroniques à la nicotine, un tiers des cigarettes électroniques sans nicotine (vapotage à la demande) et un tiers n'ont pas reçu de cigarettes électroniques. Tous ont reçu 100 minutes de conseils pour arrêter de fumer.

Résultats

A 12 semaines, 21,9 % des participants ayant reçu des e-cigarettes à la nicotine avaient arrêté de fumer, contre 17,3 % avec e-cigarettes sans nicotine et 9,1 % des participants ayant reçu uniquement des conseils. Les sujets du premier groupe avaient 2,4 fois plus de chance d'obtenir un sevrage que ceux qui n'avaient pas du tout vapoté. Même quand le sevrage n'était pas obtenu, la consommation de cigarettes était réduite, de 30,9 % (conseils seuls), à 45,7 % (e-cigarettes sans nicotine) et 61 % (e-cigarettes à la nicotine). Aucune lésion pulmonaire liée au vapotage n'a été observée. Encore des doutes ?

 

Toute l'actualité de l'ACC/WCC.20