Des paramètres échographiques simples de dysfonction diastolique permettent de prédire la mortalité cardiovasculaire : une étude sur 436 360 patients !

Publié le mardi 1 septembre 2020
dans

Auteur :
Sabir Attou 
Membre du Collège des Cardiologues en Formation, Caen

Relecture : Professeur Albert Hagège, Paris

 

En direct de l'ESC Congress 2020

D’après la présentation de David Playford (Perth, Australie), "NEDA: Diastolic Function and Mortality in 436,360 individuals".

Messages clés

  • La fonction diastolique (FD) est « indéterminée » chez 21.5% des patients présentant une FEVG préservée (≥ 50%) et chez 62.2% des patients à FEVG altérée (<50%).
  • Le risque de mortalité cardiovasculaire à 5 ans est augmenté chez les patients IC à FEVG préservée associée à une FD anormale ou indéterminée.

Contexte

L'insuffisance cardiaque à FEVG préservée (ou avec dysfonction diastolique) n'a pas de traitement validé et s'accompagne d'une augmentation de la morbi-mortalité.

La FD a été définie par l’American Society Echocardiography et l’European Association of Cardiovascular Imaging (EACVI) en 2016; ces recommandations ne permettent pas cependant de classer (FD "indéterminée ») 20 à 50% des patients et, par ailleurs, l’âge, cause majeure de dysfonction diastolique, n’apparaît pas dans ces recommandations.

 

Principe de l'étude

Cette étude a collecté les données de la base Australienne d'échographie sur 436 360 adultes≥ 18 ans avec dernière échocardiographie rapportant outre la FEVG  ≥ 1 mesure de paramètre diastolique (pic de vélocié de l'onde E ; rapport E/A ; vélocité de l'onde E’ septale ; E/e’ ; volume indexé OG ; eRVSP)

Elle a pour buts:

  • D'analyser les recommandations d’évaluation de la FD
  • D'étudier la mortalité en fonction des différents paramètres diastoliques

 Les critères de jugement sont :

  • La mortalité toute cause ajustée sur l’âge et le sexe
  • La mortalité cardiovasculaire à 5 ans ajustée sur l’âge, le sexe, la présence d'une arythmie, d’une valvulopathie ou d’un remplacement valvulaire

Principaux résultats

Parmi les adultes chez qui les recommandations ASE/ ESCVI pouvaient être appliquées (n = 392 009), 11,4% ont été identifiés comme à FEVG altérée et 88,6 % FEVG préservée.

La FD était indéterminée dans 21,5% des patients à FEVG préservée et 62,2% des patients à FEVG altérée.

La mortalité est plus importante chez les patients ayant une altération de la FEVG avec FD altérée ou indéterminée.

Enfin, les auteurs ont pu définir des « seuils pivots » à partir desquels il existe un risque accru de mortalité cardiovasculaire qui sont :

  • Onde E’ < 9 cm/s
  • Onde E > 90 cm/s
  • Rapport E/e’ septal > 9
  • Volume OG indexé > 32 ml/m2

Conclusion

La dysfonction diastolique évaluée à partir des dernières recommandations européenne et américaine est un facteur de risque de mortalité cardiovasculaire à 5 ans chez les patients ayant une FEVG préservée avec dysfonction diastolique certaine ou « indéterminée ».

Les seuils suggérés à partir desquels existe une mortalité cardiovasculaire accrue sont E’ < 9 cm/s; E > 90 cm/s ; E/e’ septal > 9 ; OG > 32 ml/m2.

Mais il faut noter que cette étude ne prend pas en compte les symptômes, traitements, le type de cardiopathie, l'existence d'une FA ….

Références bibliographiques

  1. Rossi A et al. Eur J heart Fail 2009;11(10):929-36
  2. Owan TE et al. NEJM 2006;355(3):251-259
  3. Naguesh SF. EHJ- CV Img 2016;17(12):1321-1360
  4. Gottbrecht mf. echocardiography 2018;35(1):39-46

Pour en savoir plus, consultez les résultats détaillés en langue anglaise publiés lors de l'ESC 2020 : "NEDA: Diastolic Function and Mortality in 436,360 individuals".

Toute l'actualité de l'ESC 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de :

Boehringer Ingelheim
Bristol-Myers Squibb / Pfizer
Sanofi
La thématique insuffisance cardiaque reçoit le soutien de
Novartis