Coronariens stables en FA : rivaroxaban seul plutôt que bithérapie !

Mis à jour le mardi 24 septembre 2019
dans

Auteur :
Paul Matthieu Chiaroni
Membre du Collège des Cardiologues en Formation, Paris.

En direct de l'ESC Congress 2019

D'après Satoshi YASUDA (Suita, Japan) : “Antithrombotic Therapy for Atrial Fibrillation with Stable Coronary Disease”.

Les recommandations de l’ESC préconisent l’utilisation d’une monothérapie par anticoagulant oral seul plutôt qu’une bithérapie avec l’ajout d’un antiagrégant plaquettaire chez les patients coronariens stables (absence d’indication de revascularisation ou plus d’un an après) et en fibrillation atriale.

L’étude japonaise de non-infériorité, multicentrique, en ouvert, AFIRE a randomisé plus de 2200 patients coronariens stables en FA pour recevoir du rivaroxaban (15mg/j) soit en monothérapie, soit en bithérapie avec l’ajout d’un antiagrégant plaquettaire. Il est à noter que la dose de 15mg/j est celle recommandée au Japon (équivalente à nos 20mg/j pour les taux sériques). Le critère d’efficacité principal était composite avec la survenue d’un AVC ou d’une embolie périphérique, d’un syndrome coronarien aigu ou d’un décès toutes causes, alors que le critère de sécurité était la survenue d’une hémorragie majeure.

L’étude a été arrêtée prématurément après 24 mois de suivi médian en raison d’un excès de mortalité dans le bras bithérapie. Le rivaroxaban en monothérapie était non-inférieur à une bithérapie concernant le critère d’efficacité principal avec la survenue respective d’évènements de 4,14% vs. 5,75% par patient-année (p<0,001), et supérieur sur le critère de sécurité avec moins d’hémorragies majeures (1,62% vs. 2,76% par patient-année, p=0,01).

En conclusion, une monothérapie par rivaroxaban devrait être privilégiée à une bithérapie chez les patients coronariens stables en FA, confirmant les recommandations actuelles.

Afire

 

Pour en savoir plus, consultez les résultats détaillés en langue anglaise publiés lors de l'ESC 2019 : "Rivaroxaban Monotherapy versus Combination Therapy in Patients with Atrial Fibrillation and Stable Coronary Artery Disease"