Un anticorps efficace, antidote du ticagrelor

Mis à jour le lundi 18 mars 2019
dans

ACC 2019
Le congrès de l'American College of Cardiology (ACC) 2019

First Randomized Human Experience with a Ticagrelor Reversal Agent

Yves Cottin
Pr. Yves Cottin
Service de cardiologie
CHU Dijon - Hôpital du Bocage (Dijon)

 

Disposer d’un agent de réversion d’efficacité est un enjeu majeur pour la prise en charge des patients avec saignement majeur spontané ou devant bénéficier d’une procédure invasive urgente à haut risque hémorragique sous anticoagulant et/ou antiagrégants. A ce jour, les effets antiplaquettaires ne peuvent être inhibés qu’avec une transfusion de plaquettes.

Cette étude publiée dans le même temps dans le New England Journal of Medicine, phase I, randomisée en double aveugle contre placebo, a testé le PB2452 par voie intraveineuse. Il s’agit d’un fragment d'anticorps monoclonal qui se lie au Ticagrelor avec une haute affinité. L’étude a inclus 64 volontaires sains sous Ticagrelor pendant 48 heures dont les fonctions plaquettaires ont été évaluées par un test d’agrégométrie, un test de réactivité plaquettaire, et un dosage de la phosphoprotéine.

Après 48 heures, l’agrégation plaquettaire a été réduite de 80%, la réversion s'est produite dans les 5 minutes qui ont suivi l'initiation du PB2452, et surtout elle s'est maintenue pendant plus de 20 heures (Figure 1). Aucun effet rebond n’a été observé après l’arrêt du PB2452.

Cette première étude est majeure mais devra être confirmée sur une plus large échelle et en particulier dans des situations hémorragiques.

Un antidote efficace contre le Ticagrelor

Toute l'actualité de l'ACC 2019

Image par défaut

Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2018) — Groupe d'Intérêt en Hémostase Péri-Opératoire/SFC Quel risque pour quel bénéfice des antithrombotiques ?

Sécurité des antidotes des anticoagulants oraux directs

Intervenant: Pierre Sié