COVID et pathologie vasculaire

Mis à jour le lundi 22 février 2021
dans

Auteur :

Eric Bruckert
Service d'endocrinologie-métabolisme, Hôpital Pitié-Salpêtrière (APHP) et Institut Hospitalo-Universitaire cardiométabolique, Paris

L’association entre maladie infectieuse, et en particulier la grippe, et l’augmentation du risque de syndrome coronaire aigu est bien établie. Il est aussi établi que la vaccination antigrippale diminue ce risque. Le mécanisme principal pourrait passer par le syndrome inflammatoire important associé à l’infection.

L’infection par le COVID-19 est plus récente mais déjà clairement associée à un risque cardiovasculaire avec un champ très varié de pathologies.

Des arythmies cardiaques ont été reportées chez 16% des patients hospitalisés et 44% des patients en unité de soins intensifs (1), de même que des atteintes structurelles ou inflammatoires myocardiques (2) avec jusqu'à 23% d'épisodes d'insuffisance cardiaque chez les patients hospitalisés (3).

Le risque le plus important est celui d’embolie pulmonaire plus fréquent dans les formes graves (4).

Un risque plus spécifique de myocardite a été décrit.

Il existe une augmentation fréquente de la troponine et cette augmentation est corrélée à la sévérité du syndrome inflammatoire.

L’hypertension artérielle a été très tôt identifiée comme un facteur de risque même si l’obésité et l’âge peuvent être des facteurs de confusion. Ce lien a été très étudié en raison du rôle de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ACE2) qui sert de vecteur à la pénétration intracellulaire du virus (5). Cet enzyme est très exprimé au niveau pulmonaire mais aussi myocardique (6). Les troubles du rythme ventriculaire sont plus fréquents surtout chez les patients hospitalisés en réanimation et certains traitements, en particulier l’hydroxychloroquine, surtout en association avec l’azithromycine, peut allonger le QT et favoriser des troubles du rythme (7). Ce traitement est potentiellement plus à risque dans une population âgée en hypoxie du fait de la pneumopathie liée au COVID-19.

De façon unique dans l’histoire récente, le stress de l’infection par le COVID-19 sur le système de santé a entraîné une chute majeure des consultations médicales urgentes ou non (8).

Les données récentes suggèrent une surmortalité cardiovasculaire non directement liée au COVID-19 mais à la diminution des soins habituels, et probablement une réticence des patients à contacter leur médecin ou les urgences en cas de symptômes (9).

Bibliographie

  1. Wang D, Hu B, Hu C, et al. Clinical characteristics of hospitalized patients with 2019 novel coronavirus infected pnemonia in Wuhan, China. JAMA 2020; 323 (11): 1061-9 1585
  2. Inciardi RM, Lupi L, Zaccone G, et al, Cardiac Involvement in a Patient With Coronavirus Disease 2019 (COVID-19). JAMA Cardiol 2020. Mar27. doi:10.1001/jamacardio.2020.1096.
  3. Zhou F, Yu T, Du R, et al. Clinical Course and Risk Factors for Mortality of Adult Inpatients With COVID-19 in Wuhan, China: A Retrospective Cohort Study. Lancet 2020 Mar 28;395(10229):1054-1062.
  4. Klok FA, Kruip MJHA, van der Meer NJM, Arbous MS, Gommers D a. MPJ, Kant KM, et al. Incidence of thrombotic complications in critically ill ICU patients with COVID-19. Thromb Res. 2020 Apr 10;
  5. Guzik TJ, Mohiddin SA, Dimarco A, Patel V, Savvatis K, Marelli-Berg FM, et al. COVID-19 and the cardiovascular system: implications for risk assessment, diagnosis, and treatment options. Cardiovasc Res. 2020 Apr 30;
  6. Babapoor-Farrokhran S, Gill D, Walker J, Rasekhi RT, Bozorgnia B, Amanullah A. Myocardial injury and COVID-19: Possible mechanisms. Life Sci. 2020 Apr 28;253:117723.
  7. Mercuro NJ, Yen CF, Shim DJ, Maher TR, McCoy CM, Zimetbaum PJ, et al. Risk of QT Interval Prolongation Associated With Use of Hydroxychloroquine With or Without Concomitant Azithromycin Among Hospitalized Patients Testing Positive for Coronavirus Disease 2019 (COVID-19). JAMA Cardiol. 2020 May 1;
  8. Gupta AK, Jneid H, Addison D, Ardehali H, Boehme AK, Borgaonkar S, et al. Current perspectives on Coronavirus 2019 (COVID-19) and cardiovascular disease: A white paper by the JAHA editors. J Am Heart Assoc. 2020 Apr 29;e017013.
  9. Huet F, Prieur C, Schurtz G, Gerbaud E, Manzo-Silberman S, Vanzetto G, et al. One train may hide another: Acute cardiovascular diseases could be neglected because of the COVID-19 pandemic. Arch Cardiovasc Dis. 2020 Apr 28;

Retrouvez l'intégralité du dossier spécial "Prise en charge des dyslipidémies"

Les propos exprimés reflètent les opinions des auteurs, les informations contenues ne sauraient engager la responsabilité de Mylan Medical SAS.

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Mylan

Mylan