CIRT - Méthotrexate en prévention cardiovasculaire : tous les anti-inflammatoires ne sont pas efficaces !

Publié le lundi 12 novembre 2018
dans

AHA 2018
Congrès AHA 2018

CIRT (Cardiovascular Inflammation Reduction Trial)

Le canakinumab, un anticorps monoclonal anti-inflammatoire neutralisant l’interleukine-1β, diminue le risque cardiovasculaire dans l’étude CANTOS. Dans cette étude randomisée, double-aveugle versus placebo, incluant 4 786 patients avec antécédent d’infarctus du myocarde ou pluritronculaires diabétiques ou avec syndrome métabolique, le méthotrexate à faible dose (dose-cible 15-20 mg/semaine) ne diminue pas, après un suivi médian de 2,3 ans, la fréquence de survenue du critère composite primaire (infarctus ou AVC non fatals ou décès cardiovasculaires).

Le Méthotrexate n’a pas d’effet sur les signes biologiques inflammatoires (interleukine-1β, interleukine-6, ou C-réactive protéine), ni sur les événements cardiovasculaires (201 patients sous méthotrexate vs. 207 sous placebo soit 4,13% vs. 4,31% personnes-années) avec plus de cancers cutanés. Ce qui est valable avec le canakinumab ne l’est pas pour le méthotrexate (qui n’a cependant pas été très anti-inflammatoire dans cette étude)…

Référence

Ridker PM, NEJM 2018

Toute l'actualité de l'AHA 2018