AUGUSTUS : un ratio bénéfice/risque en faveur de l’aspirine pour un mois en cas de SCA et/ou angioplastie sous anti-P2Y12 chez les patients en FA sous apixaban ou AVK

Publié le dimanche 29 mars 2020
dans

Auteur :
Pr Albert Hagège
Chef du département de Cardiologie, HEGP, Paris

D’après la présentation de John H. ALEXANDER, Duke, USA durant l’ACC/WCC.20

En direct de l'ACC/WCC.20

ACC 2020

Dans AUGUSTUS, les patients en FA avec SCA récent et/ou ayant eu une angioplastie coronaire saignent moins sous apixaban que sous AVK comme sous placebo versus aspirine, mais au prix de plus d’évènements ischémiques sous placebo. Le but de cette analyse complémentaire est d'évaluer le ratio risque (saignement) sur bénéfice (événements ischémiques) sous apixaban versus AVK et aspirine versus placebo.

L’étude a inclus 4 614 patients en FA ayant récemment fait un SCA et/ou eu une angioplastie, sous inhibiteur P2Y12, randomisés pour aspirine ou placebo (en aveugle) et pour apixaban ou AVK (en ouvert) pendant 6 mois. Cette analyse post-hoc a comparé 3 critères hémorragiques composites et 3 critères ischémiques composites à 30 jours (M1) puis de 1 à 6 mois (M6) avec apixaban versus AVK et avec aspirine versus placebo.

Résultats

Sous apixaban (vs AVK), les risques hémorragiques et ischémiques sont inférieurs ou similaires à M1 et M6. A M1 sous aspirine (vs placebo), il y a plus de saignements graves (risque absolu +0,97 %, IC 95 % 0,23-1,70) et moins d'événements ischémiques sévères (risque absolu -0,91 %, IC 95% -1,74 - 0,08), tandis qu’à M6 il y a plus de saignements sévères (risque absolu +1,25 %, IC 95% 0,23-2,27) et autant d'événements ischémiques sévères (risque absolu -0,17 %, 95 %CI -1,33 - 0,98).

Conclusions

Chez les patients en FA, avec ACS et/ou angioplastie récents, sous inhibiteur P2Y12, l'apixaban est préféré à l'AVK. L'utilisation de l'aspirine de façon en aiguë et jusqu'à 30 jours est un bon compromis entre augmentation des saignements sévères et réduction des événements ischémiques sévères. Après 30 jours, l'aspirine augmente encore les saignements sans réduire les événements ischémiques. Clair non ?

 

Toute l'actualité de l'ACC/WCC.20