TIPS3-aspirine : intérêt de l’ajout de l’aspirine à la polypill en prévention primaire

Publié le dimanche 15 novembre 2020
dans

Auteur :
Professeur Victor Aboyans
CHU Dupuytren, Limoges

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D’après la présentation de Salim Yusuf (Hamilton, Canada), "Aspirin Alone and in Combination With a Polypill in Cardiovascular Disease Primary Prevention: Results From the International Polycap Study (TIPS)-3". 

L’étude TIPS-3, réalisée dans des pays à faible revenu, vient de démontrer l’intérêt d’une polypill combinant des antihypertenseurs et une statine à réduire les évènements cardiovasculaires (CV) chez des sujets à risque CV intermédiaire. L’intérêt de l’ajout de l’aspirine à la polypill a fait l’objet d’une 2e randomisation dans cette même étude, présentée ici.

Méthodes

TIPS-3 est un essai randomisé, évaluant l’intérêt d’une polypill (ramipril 10mg, atenolol 100mg, hydrochlorothiazide 25mg et simvastatine 40 mg) dans une même capsule. Le schéma de l’étude (Figure 1) était factoriel afin d’évaluer parallèlement l’intérêt de l’aspirine 75mg en prévention primaire. Étaient inclus, les hommes >50 ans et femmes >65 ans à risque CV intermédiaire (score Interheart), en majorité recrutés en Inde et aux Philippines. Le critère primaire pour la comparaison aspirine vs. placebo était composite combinant les décès CV, AVC et IDM non-fatal, et le critère primaire analysant l’ensemble de l’étude (polypill vs. placebo et aspirine vs. placebo) combinait les décès CV, AVC et IDM non-fatal, l’insuffisance cardiaque et la revascularisation coronaire et artérielle.

Figure 1 – Schéma de l’étude

Résultats

Après une phase de run-in de 3 semaines excluant 1821 sujets, les 5713 restants ont été randomisés entre polypill et placebo, et entre aspirine et placebo avec un suivi moyen de 4,6 ans, avec un taux d’adhérence de 57% à la fin de l’étude. La réduction du critère primaire spécifique à la comparaison de l’aspirine versus placebo est non significative (4.1% vs. 4.7%, HR=0,86 ; 0,67-1,10 ; p=0,237). Parmi les différentes composantes du critère primaire, seul l’AVC était significativement réduit (HR=0,58 ; 0,35-0,98 ; p=0,04). Aucun sur-risque hémorragique n’a été noté. Concernant l’ensemble de l’étude, les meilleurs résultats sont obtenus dans le bras bénéficiant de la combinaison complète incluant l’aspirine (Figure 2).

Figure 2 – Résultats des 4 bras de l’étude

TIPS3 Résultats des 4 bras de l'étude

Conclusions

Dans l’ensemble et tenant compte d’un critère primaire élargi incluant les revascularisations, l’essai TIPS-3 démontre une réduction de 21% des évènements CV par la polypill, et de 14% sous aspirine, et de 31% incluant les 2. L’absence de sur-risque hémorragique doit est tempérée par une phase de run-in de 3 semaines excluant les intolérances et effets secondaires, et par un taux de non-compliance importante, en partie perturbée pas la dispensation du traitement pendant l’épidémie COVID.

Pour en savoir plus, consultez l'étude parue en langue anglaise dans le NEJM : "Polypill with or without Aspirin in Persons without Cardiovascular Disease"

 

Toute l'actualité de l'AHA 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France