Une anti-IL1 remarquablement efficace dans les péricardites récidivantes : RHAPSODY

Mis à jour le mercredi 18 novembre 2020
dans

Auteur :
Professeur Albert Hagège
HEGP, Paris

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D’après la présentation d'Allan Klein (Cleveland, États-Unis),"RHAPSODY: Rilonacept an IL-1α and IL-1β Trap Resolves Pericarditis Episodes and Reduces Risk of Recurrence in a Phase 3 Trial of Patients With Recurrent Pericarditis".

Ce sont 15 à 30% des péricardites qui seront récidivantes en dépit d'aspirine et/ou colchicine et les corticoïdes ne constituent pas une alternative sûre. L’interleukine-1 est impliquée dans la pathophysiologie des récidives et est une cible thérapeutique potentielle en cas d’élévation de la CRP.

Méthodes

Une anti-interleukine-1α et i-1β, le rilonacept, a été utilisée dans une étude de phase 3, multicentrique, double aveugle, chez des patients présentant des symptômes aigus de péricardite récidivante sous traitement standard, avec CRP élevée.

Dans un premier temps sur 12 semaines, le rilonacept a été introduit et les médicaments de base interrompus.

En cas de réponse clinique, les patients ont été randomisés pour recevoir une monothérapie continue de rilonacept ou un placebo, par voie sous-cutanée une fois par semaine.

Le critère principal d'efficacité était le délai jusqu'à la première récidive de péricardite.

Résultats

Ce sont 86 patients qui ont été inclus dans la première période, pendant laquelle les délais médians de résolution de la douleur était de 5 jours et de normalisation de la CRP de 7 jours. Au cours de cette période, 4 patients ont du stopper le traitement pour effets indésirables (réactions au site d'injection et infections des voies respiratoires supérieures).

Ce sont 61 patients qui ont été randomisés par la suite. Sous traitement, il y a eu trop peu de récidive pour permettre le calcul du temps médian jusqu'à la première récidive, vs. 8,6 semaines (IC95%=4,0-11,7; P < 0,001) sous placebo ; au cours de cette période, 2/30 patients (7%) sous rilonacept ont eu une récidive contre 23/31 patients (74%) sous placebo.

Conclusions

En cas de péricardite récidivante, l’utilisation d’une anti-IL1 contrôle rapidement les récidives avec une efficacité 10 fois supérieure au placebo. Ce type de produit est disponible en France.

Pour en savoir plus, consultez l'étude parue en langue anglaise dans le NEJM : "Phase 3 Trial of Interleukin-1 Trap Rilonacept in Recurrent Pericarditis"

Toute l'actualité de l'AHA 2020

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France