MyROAD : l’éducation thérapeutique de l’insuffisant cardiaque ne doit pas être laissée à la seule responsabilité du patient…

Publié le mercredi 18 novembre 2020
dans

Auteur :
Professeur Erwan Donal
CHU Rennes - Hôpital Pontchaillou, Rennes

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D’après la présentation de Nancy M Albert (Cleveland, États-Unis),"My Recorded On-demand Audio Discharge Instructions (MyRoad) in Heart Failure".

MyROAD utilise un système permettant de donner des instructions, des conseils, et une certaine forme d’éducation aux patients insuffisants cardiaques et leur famille. Ils deviennent acteurs du système et reçoivent en sortie d’hospitalisation des conseils sur l’activité physique, la diététique, l’usage des médications. La question était de savoir si cet outil simple, à la demande, améliorait le pronostic des patients comparativement au soin usuel.

Méthodes

Ce sont 997 patients qui ont été inclus sur 4 sites après hospitalisation pour insuffisance cardiaque, randomisés « MyROAD » (n=506) plus soins classiques versus « usual care seul » (n=491). Le critère de jugement associait décès et hospitalisation pour insuffisance cardiaque à 30, 45, 90 et 180 jours.

Résultats

Les deux bras étaient comparables sauf pour la dysfonction rénale (19.1% dans le bras “MyROAD” vs 11.9%, p=0.001). L’âge était 72.8 (11.1) ans, et 57,7% des patients ont été de plus revus à 7 jours.

Après ajustement sur la fonction rénale, le nombre de visites urgentes ou hospitalisations était significativement moindre dans le bras MyROAD à 30 jours (RR=0.73 [0.55, 0.98]; p=0.037) et 45 jours (RR=0.71 [0.54, 0.93]; p=0.012). À 90 jours, les décès et hospitalisations pour insuffisance cardiaque étaient significativement moins nombreuses dans le bras MyROAD avec des RR respectifs de 0.59 ([0.36, 0.96]; p=0.035) et 0.53 ([0.31, 0.93]; p=0.027), différence qui n’est plus significative à 180 jours.

Conclusions

MyROAD est un système à la demande qui apporte un clair bénéfice mais ce uniquement jusqu’à 90 jours après sortie de l’hospitalisation. L’éducation thérapeutique ça marche, mais pas au long cours sans interaction avec l’équipe éducative…

Toute l'actualité de l'AHA 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France
La thématique insuffisance cardiaque reçoit le soutien de
Novartis