INVESTED : la vaccination antigrippale à dose élevée ne fait pas mieux que la standard en cas de cardiopathie

Publié le mercredi 18 novembre 2020
dans

Auteur :
Docteur Théo Pezel
Baltimore, États-Unis

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D’après la présentation d'Orly Vardeny (Minneapolis, États-Unis), "High Dose versus Standard Dose Influenza Vaccine in Patients With High Risk Cardiovascular Disease: Results From the Invested Trial". 

Alors même que le monde entier reste dans l’attente du premier vaccin efficace contre la COVID-19, l’importance du vaccin contre la grippe reste un point central de la prise en charge de nos patients cardiaques.

La grippe est associée à une morbi-mortalité accrue en cas de maladie cardiovasculaire et les recommandations encouragent la vaccination antigrippale annuelle systématique de ces patients. Mais, il a été récemment montré que ces patients cardiaques ne parviennent souvent pas à établir une réponse immunitaire efficace et robuste au vaccin contre la grippe, ce qui pourrait réduire l'efficacité du vaccin.

Objectif

L’objectif de cette étude était d’évaluer si le vaccin antigrippal à forte dose, actuellement approuvé pour les personnes âgées de 65 ans ou plus, réduit le taux d'événements cardio-pulmonaires comparé au vaccin à dose standard chez les patients avec cardiopathie à risque.

Méthodes

Il s’agit d’une étude randomisée en double aveugle comparant l'efficacité du vaccin antigrippal trivalent (forte dose) par rapport au vaccin antigrippal quadrivalent (dose standard) chez des patients ayant un antécédent d'hospitalisation récente pour infarctus aigu du myocarde ou insuffisance cardiaque avec un critère de jugement principal composite associant mortalité toutes causes ou hospitalisations pour causes cardiovasculaires ou pulmonaires.

Résultats

Un total de 5260 participants (65,5±12,6 ans, 72% d'hommes, FEVG=42%, 40% coronariens), 1/3 avec antécédent de FA) a été inclus entre 2016 et 2019 et randomisés pour recevoir soit un vaccin antigrippal à dose élevée (N=2630) ou à dose standard (N=2630). Au sein de cette population, la FEVG moyenne était (41% d’antécédents d’angioplastie et 20% d’antécédents de pontage).

Aucune différence significative sur le critère de jugement principal n’a été retrouvée, cette absence de supériorité du vaccin à forte dose étant homogène dans tous les sous-groupes étudiés, sans différence concernant les effets secondaires graves.

Conclusions

L’étude INVESTED a montré l’absence de différence en termes de survenue d’évènements cliniques et de mortalité d’une stratégie de vaccination antigrippale à dose élevée par rapport à une dose standard dans une population de patients avec maladie cardiovasculaire.

 

Toute l'actualité de l'AHA 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France