GALACTIC-HF : omecamtiv mecarbil, une nouvelle option dans l’insuffisance cardiaque à FE très réduite

Publié le samedi 14 novembre 2020
dans

Auteur :
Professeur Jean-Sébastien Hulot
HEGP, Paris

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D’après la présentation de John R Teerlink (San Francisco, États-Unis),"Omecamtiv Mecarbil in Chronic Heart Failure With Reduced Ejection Fraction: The Global Approach to Lowering Adverse Cardiac Outcomes Through Improving Contractility in Heart Failure (GALACTIC-HF) Trial".

L’administration d’omecamtiv mecarbil, un nouvel agent myotrope qui active sélectivement la myosine cardiaque, réduit les événements liés à l’insuffisance cardiaque dans GALACTIC-HF.

Méthodes

GALACTIF-HF a inclus 8,256 patients en IC à FEVG réduite (≤ 35%) randomisés pour recevoir omecamtiv mecarbil ou un placebo durant en moyenne 36 mois avec un critère primaire de jugement associant hospitalisations pour IC ou décès cardiovasculaires. La dose d’omecamtiv était encadrée par une surveillance pharmacocinétique.

Résultats

La réduction du critère primaire sous omecamtiv mecarbil est de 8% (HR= 0.92, 95% CI = 0.86–0.99; p = 0.025). L’effet bénéfique semble essentiellement du à la réduction des hospitalisations (HR= 0.93, 95% CI = 0.86–1.00; p = 0.06) mais sans effet sur la mortalité cardiovasculaire. L’efficacité du traitement pourrait être influencée par le niveau de FEVG puisqu’il existe une interaction statistiquement significative avec un effet plus important chez les patients avec la FEVG la plus basse (≤28%) mais pas d’effet chez ceux avec FEVG > 28%. La tolérance, notamment tensionnelle, est très bonne, et l’effet myotrope ne se traduit pas par une augmentation des accidents ischémiques ou rythmiques.

Conclusions

Cette étude montre pour la première fois qu’une thérapie qui augmente spécifiquement la contractilité cardiaque peut se traduire par un bénéfice clinique dans l'insuffisance cardiaque à FEVG réduite. Elle ajoute cependant une nouvelle ligne thérapeutique dans un environnement bien encombré. L’effet semble particulièrement observé chez les patients avec les FEVG les plus basses, ce qui pourrait en faire une molécule de choix pour ces patients.

 

 

Toute l'actualité de l'AHA 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France
La thématique insuffisance cardiaque reçoit le soutien de
Novartis