Risque cardiovasculaire de la COVID-19 : alerte, confirmation et appel à la vigilance ! Données issues du registre AHA 2020

Publié le mercredi 18 novembre 2020
dans

Auteur :
Professeur Ariel Cohen
Hôpitaux Universitaires Paris-Est, Paris

 

AHA 2020
En direct de l'AHA Congress 2020

D'après les présentations de James De Lemos, Fatima Rodriguez et Nicholas Hendren (États-Unis).

Les patients avec maladie ou facteurs de risque cardiovasculaire présentent un risque accru d'infection sévère à la COVID-19. De plus, de multiples complications cardiovasculaires et thrombotiques ont été rapportées chez des patients hospitalisés pour COVID-19. Cependant, la compréhension actuelle du profil des complications cardiovasculaires et non cardiovasculaires de la COVID-19 provient en grande partie de données non systématiques ou de registres nationaux ou régionaux, sans collecte systématique de données.

Méthodes

L’AHA a mis en place un registre multicentrique de patients hospitalisés pour COVID-19, en s’appuyant sur la plateforme existante AHA Get With The Guideline (GWTG). Les premières données ont été saisies dans le registre dans les 4 semaines suivant l'annonce de l'intention de créer le registre. Des données démographiques détaillées sur les patients, les facteurs de risque et maladies cardiovasculaires et autres comorbidités sont collectées, tout comme les médicaments (y compris les thérapies spécifiques de la COVID-19) avant l'admission et pendant l'hospitalisation. Les résultats comprennent la mortalité, les événements ischémiques aigus, l'insuffisance cardiaque (et la myocardite), les arythmies auriculaires et ventriculaires, les événements thrombotiques artériels et la veineux. En outre, les mesures de gravité de la maladie telles que la nécessité de séjour en soins intensifs, la nécessité d’une ventilation mécanique ou d’une assistance circulatoire sont prises en compte. De nombreuses données biologiques sont collectées, y compris des biomarqueurs cardiovasculaires et inflammatoires, de même que les résultats des examens effectués pendant l'hospitalisation. Une nouvelle stratégie en rafale a été mise en œuvre, permettant à plusieurs équipes de chercheurs de travailler simultanément sur la plateforme de médecine de précision de l'AHA en utilisant des données anonymisées.

Résultats

Ce registre a inclus 109 structures médicales aux États-Unis, soit plus de 22 500 patients avec plus de 200 données par patient et plus de 75 000 données de laboratoires. Les données portant sur 14 889 patients ont été présentées lors d’une session dédiée.

Le profil des patients est le suivant : IMC > 30 kg/m² = 40 %, diabète = 30 %, HTA = 58 %, et seuls 10 % des patients n’avaient pas de facteur de risque cardiovasculaire. Un antécédent cardiovasculaire ou de comorbidité est noté dans une proportion élevée de cas: FA 8 %, insuffisance cardiaque 12 %, AVC 11 %, antécédent d’IDM 6 %, de revascularisation coronaire 6 % des cas, insuffisance rénale chronique 13 %.

Les complications cardiaques en phase hospitalière ont été : IDM 3 %, AVC 1 %, nouvel épisode d’insuffisance cardiaque 1.8 %, choc cardiogénique 1.8 %, myocardite 0.5 %, FA 8 %, MTEV 3.5 %.

La mortalité hospitalière est de 16.7 % (Figure 1), de cause respiratoire dans 72 % des cas ou de cause cardiaque dans 10 %. Le séjour en soins intensifs a été nécessaire dans un tiers des cas, avec ventilation mécanique dans 20 % des cas, et indication à une dialyse dans 4 %.

Figure 1. Registre COVID-19 de l’AHA : données de mortalité hospitalière.

Des données complémentaires ont été présentées par Rodriguez Fatima qui a souligné les différences ethniques avec un profil de risque cardiovasculaire hétérogène (Figure 2), et un taux de mortalité toujours supérieur chez les patients de race noire, quel que soit le groupe d’âge. Parmi les 1 447 décès qui ont été colligés, 53 % concernent des patients hispaniques ou noirs.

Figure 2. Registre COVID-19 de l’AHA : données de mortalité hospitalière en fonction de l’ethnie.

Une communication complémentaire par Hendren N. S a également pris en considération de façon différentielle l’influence du surpoids sur les évènements cardiovasculaires en prenant en considération le décès hospitalier ou l’indication à une ventilation mécanique. Les patients obèses sont sur-représentés parmi les patients du registre 'AHA COVID', 43 % versus 34 % dans le registre NHANES. La sur-représentation du surpoids et de l’obésité chez les patients de race noire est confirmée en particulier pour les obésités de classe III, avec dans cette population un sur-risque de diabète qui atteint 42 %.  La présentation du critère de jugement ajustée confirme le sur-risque chez les patients obèses à partir de la classe I, ainsi que le risque de décès à partir de la classe II de l’obésité, et cela concerne également l’indication de la ventilation mécanique.

Un IMC ≥ 30 kg/m² associé à un risque accru de ventilation mécanique et un IMC > 40 kg/m² est associé à un risque accru de décès en phase hospitalière, chez des sujets âgés de moins de 50 ans. Les patients ayant un IMC > 40 kg/m² doivent être considérés comme à haut risque d’infection COVID-19 sévère, et pourraient justifier la priorisation d’une politique de prévention vaccinale dédiée (Figure 3).

Figure 3. Registre COVID-19 de l’AHA : données de mortalité et/ou de ventilation mécanique (MV) en fonction de l’indice de masse corporelle.

Conclusions

Cette pandémie COVID-19 est à l’origine d’un nombre important d’admissions aux États-Unis, chez des patients ayant une haute prévalence de facteurs de risque ou de maladie cardiovasculaire avérés. La mortalité est élevée de même que la morbidité. Ce registre restera ouvert au moins jusqu’au 2 décembre 2020. Les données françaises (CCF) et internationales sont nombreuses et le moment est venu de proposer une synthèse s’appuyant sur des données systématiques et exhaustives à l’échelle d’une population.

 

Toute l'actualité de l'AHA 2020

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim - Lilly et Vifor Pharma

Boehringer Ingelheim

 

Groupe Vifor Pharma
Vifor France