VOYAGER PAD : le rivaroxaban réduit aussi bien la fréquence de survenue du premier que le total des événements ischémiques chez les patients avec AOMI symptomatique revascularisée

Mis à jour le jeudi 20 mai 2021
dans
A.A. Hagège

Auteur :
Pr Albert Hagège
Paris

 

ACC21 sur Cardio-online
En direct du congrès de l'ACC 2021

D'après la présentation de Rupert Bauersachs et al. (Aurora, États-Unis) : "Reductions In Total Ischemic Events With Rivaroxaban In Patients With Symptomatic Pad After Revascularization".

Les patients atteints d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) et subissant une revascularisation de membre sont à haut risque d’événements ischémiques indésirables majeurs (EIM), cardiovasculaires (CV) ou concernant le membre inférieur. VOYAGER PAD avait déjà démontré (ACC 2020) que le rivaroxaban 2,5mgx2/j associé à l'aspirine réduisait la fréquence de survenue du premier EIM de 15% (versus aspirine seule), mais son bénéfice sur le total des EIM (premier événement et événements ultérieurs) dans cette population restait inconnu.

Méthodes

VOYAGER-PAD est un essai double aveugle, randomisé, contrôlé versus placebo, mené sur des patients avec AOMI ayant eu une revascularisation de membre inférieur et recevant rivaroxaban 2,5mgx 2/j ou placebo en sus d‘un traitement de fond par aspirine 100 mg/j. Le critère d'évaluation principal était le délai de survenue du premier EIM composite, associant ischémie aiguë de membre, amputation majeure, infarctus du myocarde, AVC ischémique ou décès cardiovasculaire.

Résultats

Parmi les 6564 patients randomisés (âge moyen 67 ans, 74% hommes, suivi médian 28 mois), il y a eu 4714 EIM au total (premiers et ultérieurs) incluant 1614 associés au critère primaire composite et 3100 événements vasculaires autres (revascularisation périphérique, événement thrombo-embolique veineux). Sous rivaroxaban, on note une réduction du critère primaire (HR=0.86, 95%CI=0.75-0.98, p=0.02) et du total des événements vasculaires (HR=0.86, 95%CI=0.79-0.95, p=0.003) avec 4.4 évènements du critère primaire et 12.5 événements vasculaires évités pour 100 participants traités 3 ans.

Conclusions

Parmi les patients présentant une AOMI symptomatique avec revascularisation de membre, le nombre total d'événements ischémiques majeurs (CV et de membre) évités sous rivaroxaban/aspirine est presque le double du nombre de premiers événements évités. Le rivaroxaban à faible dose devrait s’imposer en association avec l’aspirine en cas d’AOMI revascularisée.

 

 

 

 

 

Toute l'actualité de l'ACC 2021

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de :

Alliance BMS - Pfizer