RAPID-TNT

Mis à jour le jeudi 20 mai 2021
dans
Clément Bénic

Auteur :
Clément Bénic
Brest

Martine Gilard

Relecture :
Pr Martine Gilard
Brest

ACC21 sur Cardio-online
En direct du congrès de l'ACC 2021

D’après la présentation de Kristina Lambrakis (Adélaïde, Australia) : "The Late Outcomes Of A 1-hour High Sensitivity Troponin T Protocol In Suspected Acute Coronary Syndromes: A Randomized Clinical Trial".

Pas de différence sur le critère composite (décès ou infarctus du myocarde) à 12 mois du dosage aux urgences de la cTnT-Hs selon le protocole H0/H1 en comparaison au protocole H0/H3.

Contexte

Le syndrome coronarien aigu (SCA) est un des motifs de consultation aux urgences les plus fréquents. L’évaluation des troponines hyper-sensibles (cTnT-Hs) permet d’éliminer un SCA avec une bonne performance diagnostique lorsque celles-ci sont négatives, et permet un tri rapide aux urgences. Le dosage de la troponine hyper-sensible a intégré les dernières recommandations. Le but de cette étude est d’évaluer l’impact à long terme du dosage de la cTnT-Hs selon le protocole H0/H1 sur la mortalité toutes causes et les infarctus du myocarde (IDM) à 1 an, en comparaison au protocole H0/H3.

Méthodes

Cette étude randomisée contrôlée prospective, a analysé 3270 patients s’étant présentés aux urgences pour douleur thoracique suspecte de syndrome coronaire aigu (SCA). Les patients ont été randomisés entre une stratégie de troponine H0/H3 (stratégie conventionnelle) versus H0/H1, avec un critère de jugement principal composite à 12 mois comprenant la mortalité ou la présence d’un IDM.

Résultats

Le dosage de la troponine à H0/H1 n’est pas associée à une réduction significative du critère composite décès ou présence d’un IDM à 12 mois (HR = 1,32, O,95 CI = 0,95 – 1,83, p = 0,10) (Figure 1). Le protocole H0/H1 est associé à un moindre recours aux tests fonctionnels ischémiques (7,5% versus 11% avec le protocole H0/H3, p < 0,001).

L’analyse du sous-groupe cTnT-Hs ≤ 29 ng/L (soit environ 91% des participants de l’étude) révèle, avec le protocole H0/H1, un recours aux tests fonctionnels ischémiques moins fréquent (7,1% versus 10,2%, p = 0,002) tandis que le recours à la coronarographie (7,1% versus 5,3%, p = 0,044) et à la revascularisation coronaire (2,2% versus 0,9%, p = 0,002) était plus important (Figure 2).

L’analyse du critère composite (décès ou IDM) à 12 mois suggère, après ajustement, un excès d’évènements dans le sous-groupe cTnT-Hs ≤ 29 ng/L avec le protocole H0/H1 (HR =1,63 0,95 CI 1,15 – 2,30, p = 0,006) (Figure 3).

Commentaires

Il est important de vérifier par des études dédiées, ce résultat, qui n’est pas retrouvé dans les études ayant validées le concept H0/H1.

Conclusion

Le dosage de la cTnT-Hs à H0/H1 n’est pas associé à une réduction du critère composite décès ou IDM à 12 mois en comparaison au protocole H0/H3, chez les patients consultant aux urgences pour douleur thoracique suspect de SCA sans modifications ECG.

L’analyse du sous-groupe cTnT-Hs ≤ 29 ng/L suggère un excès d’évènements du critère composite (décès ou IDM) à 12 mois avec le protocole H0/H1. Cela nécessite des études complémentaires chez les patients présentant une faible élévation du taux de troponines.

Étude publiée dans Circulation.

Figure 1 : comparaison du protocole de cTnT-Hs H0/H1 au protocole H0/H3 sur le critère composite (décès et IDM) à 12 mois

 

Figure 2 : recours aux tests fonctionnels ischémique, à la coronarographie et à la revascularisation coronaire dans le sous-groupe cTnT-Hs ≤ 29 ng/L selon le protocole H0/H1 ou le protocole H0/H3

 

Figure 3 : analyse en sous-groupe selon le taux de cTnT-Hs : suggère un excès d’évènements (mortalité ou IDM) à 12 mois dans le sous-groupe cTnT-Hs ≤ 29 ng/L après ajustement

 

Pour consulter le document complet en langue anglaise présenté lors de l'ACC, et accéder aux résultats détaillés, cliquez ici : "The Late Outcomes Of A 1-hour High Sensitivity Troponin T Protocol In Suspected Acute Coronary Syndromes: A Randomized Clinical Trial

 

Toute l'actualité de l'ACC 2021

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de :

Alliance BMS - Pfizer