PIROUETTE : un agent antifibrotique, la pirfénidone, est efficace pour ralentir la fibrose myocardique des patients avec insuffisance cardiaque à FEVG préservée

Mis à jour le jeudi 20 mai 2021
dans
A.A. Hagège

Auteur :
Pr Albert Hagège
Paris

 

ACC21 sur Cardio-online
En direct du congrès de l'ACC 2021

D'après la présentation de Chris Miller (Manchester, Royaume-Uni) : "Pirfenidone in heart failure with preserved ejection fraction"

L'insuffisance cardiaque (IC) à fraction d'éjection préservée (HFpEF) est un syndrome d’étiologies diverses associé à une morbidité/mortalité élevées, dans lequel la fibrose myocardique joue un rôle important, puisque sa présence/extension est associée aux risques d’hospitalisations et de décès. PIROUETTE a pour but d‘évaluer l'efficacité et l'innocuité de la pirfénidone, un agent antifibrotique oral (anti-TGFβ1) sans effet hémodynamique, utilisé dans la fibrose pulmonaire idiopathique.

Méthodes

Il s’agit d’une étude de phase II, double aveugle, randomisée, pirfénidone (per os) versus placebo, qui a inclus des patients en IC chronique à FEVG > 45 % avec peptides natriurétiques élevés (BNP > 100 ou NTpro-BNP > 300 pg/mL), durant 52 semaines avec de la fibrose myocardique en IRM (volume extracellulaire (VEC) >27%). Le critère de jugement principal était la modification du VEC en fin d’étude, et les critères secondaires incluaient les modifications de structure et fonction ventriculaire.

Résultats

94 patients ont été randomisés (âge 78 + 7 ans, FEVG 64 + 9 %, NT-proBNP médian 1104 pg/ml, ECV moyen 30,1 + 2,7 %). Par rapport au placebo, on note sous pirfénidone une réduction significative de l'ECV (-1,21 %; 95 % IC = -2,12 à -0,31; p = 0.009), sans problème de tolérance, avec une diminution des peptides natriurétiques, un des critères secondaires de l’étude prédéfinis. Par contre, pour les autres critères secondaires (échographiques, test de marche de 6mn),  il n’y a pas de différence significative avec le placebo.

Conclusion

La pirfénidone réduit la fibrose myocardique chez les patients HFpEF. Selon des études observationnelles récentes, une telle amplitude de réduction correspondrait à une réduction de 9 à 28 % des hospitalisations pour IC et décès, à confirmer.

 

Toute l'actualité de l'ACC 2021

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de :

logo BMS - Pfizer