"Une douleur thoracique pas comme les autres"

Mis à jour le mercredi 6 juillet 2022
Théo Pezel

Dr. Théo Pezel 
Unité d'imagerie cardiovasculaire multimodale
CHU Lariboisière, APHP, Paris

Hopital lariboisiere

Imagerie cardiaque : cas cliniques en direct de Lariboisière

Cardiologue ou Radiologue intéressé(e) par l'imagerie cardiovasculaire multimodale ?

Ce cas clinique d'une patiente de 43 ans hospitalisée pour douleur thoracique constrictive est expliqué en détails de façon didactique.

Puis, nous vous proposons un focus pratique issu des recommandations de l'ESC pour bien fixer la notion abordée par le cas !

Contexte clinique

Patiente de 43 ans hospitalisée en mai 2022 au CHU Lariboisière pour douleur thoracique constrictive depuis deux heures.

Son ECG réalisé en urgence retrouve un rythme sinusal et régulier à 97 bpm avec un sous-décalage du segment ST de V3 à V6, DI et aVL. La coronarographie réalisée en urgence ne retrouve aucune lésion significative. L’ETT réalisée reste dans les limites de la normale sans troubles de la cinétique segmentaire. La troponine ultra-sensible est dosée à 6 fois la normale. Une IRM cardiaque est donc réalisée rapidement.

Focus sur l’IRM cardiaque

Figure 1A : Séquence Ciné-IRM coupe 4 cavités

Figure 1B : Séquence Ciné-IRM coupe 3 cavités

Figure 1C : Séquence Ciné-IRM coupe 2 cavités

 

Figure 2 : Séquence T2 STIR, coupes petit-axe

Figure 3 : Séquence T2-mapping, coupes petit-axe

Figure 4 : Séquence de Réhaussement tardif
Coupes petit-axe 

Figure 4 : Séquence de Réhaussement tardif
Coupes long-axe 2 cavités et 4 cavités

Powered by Quiz Maker
Notre diagnostic final

Cinétique du VG normale mais présence d’une prise de contraste sous-épicardique diffuse.

 

 

 

Conclusion

Myocardite aiguë étendue à la paroi inféro-latérale et latérale débordant en septo-apical.

Pour comprendre :

  • La topographie sous-épicardique du réhaussement tardif est très en faveur d’une pathologie inflammatoire évocatrice de myocardite.
  • La présence de l’œdème myocardique sur les séquences de T2-STIR et T2 mapping traduit un phénomène inflammatoire récent dans les 4 dernières semaines.

Fiche de synthèse

 

Références 

  1. EACVI Cardiovascular Magnetic Resonance Pocket Guidelines. Théo Pezel, Jérôme Garot et al. French version, edition 2022. available: https://www.escardio.org/Sub-specialty-communities/European-Association-of-Cardiovascular-Imaging-(EACVI)/Research-and-Publications/CMR-Pocket-Guides
Cas suivant

Toutes les hypertrophies ventriculaires gauches ne se valent pas !

4 commentaires — Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Hassan KAZMA lundi 27 juin 2022, 18:08

S'agit il d'une myocardite aigue?

sonia chibouni lundi 27 juin 2022, 21:58

Myocardite aigue

Helene Benchimol mardi 28 juin 2022, 08:55

Quel est le bon diagnostic ?

William Mensah mercredi 29 juin 2022, 15:38

O