Effet des anti-aldostérones en post-infarctus : les études ALBATROSS et REMINDER

Mis à jour le mardi 12 septembre 2017

Congrès ESC 2017 - ESC Congress 2017

Lors de l’ESC, Farzin Beygui (Caen) a commenté ces 2 études. Elles ont révélé qu’il y a une réduction de mortalité et du critère composite mortalité/arrêt cardiaque ressuscité dans les jours qui suivent un infarctus du myocarde quand on donne des anti-aldostérones de manière précoce (dans les 3 jours suivant l’apparition des symptômes).

Toute l'Actualité de l'ESC 2017

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !