Le vaccin AT04A dirigé contre la protéine PCSK9 diminue le taux de cholestérol total, l’inflammation vasculaire, et l’athérosclérose chez la souris APOE*3Leiden.CETP

Sélectionné dans European Heart Journal par Pascale Chemaly

Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017
dans

Auteurs :
Christine Landlinger, Marianne G. Pouwer, Claudia Juno, Jose ́ W.A. van der Hoorn, Elsbet J. Pieterman, J. Wouter Jukema, Guenther Staffler, Hans M.G. Princen, and Gergana Galabova

Référence :
European Heart Journal (2017) 38, 2499-2507

Date de publication :
Août 2017

Lien :
Lire le résumé

Le commentaire de Pascale Chemaly

Pascale Chemaly
Pascale Chemaly
Département de Cardiologie
CHU de Tours
GCF

Introduction

La proprotéine convertase subtilisin/kexine de type 9 (-PCSK9) est un ligand du récepteur des lipoprotéines de basse densité du cholestérol (- LDLc). Lorsque cette protéine lie son récepteur, elle entraine sa destruction, et ainsi une diminution de l’élimination du LDLc circulant, provoquant une augmentation du risque d’athérosclérose.

L’objectif de cette étude était de tester l’effet thérapeutique d’un vaccin anti-PCSK9, appelé AT04A, sur un modèle de souris transgéniques APOE*3Leiden.CETP.

Méthode

Deux groupes de 15 souris transgéniques femelles APOE*Leiden.CETP recevaient cinq injections du vaccin AT04A ou d’un vaccin contrôle, au rythme d’une injection toutes les deux semaines. Quatre semaines après la première injection, un régime alimentaire de type occidental était débuté, pour induire la formation d’athérosclérose. Les prélèvements sanguins étaient réalisés lors de la première injection du vaccin, au début du régime occidental, puis 4, 8, 12, 16 et 18 semaines plus tard.

Résultats 

Une diminution statistiquement significative des taux plasmatiques de la protéine PCSK9 était observée dans le groupe de souris traitées par le vaccin AT04A, à 4, 8, 12 et 18 semaines, respectivement de 57% (p<0,001), 59% (p<0,001), 49% (p=0,001 et de 24% (p=0,029). L’exposition au cholestérol sur la période totale d’induction d’athérosclérose était diminuée de 53% dans le groupe vacciné par AT04A (p<0,001).

18 semaines après le début du régime occidental, les souris vaccinées par AT04A avaient une réduction statistiquement significative de l’étendue des lésions d’athérosclérose au niveau de la racine aortique (-64%, p=0,004). L’analyse des échantillons prélevés montre également une diminution significative de plusieurs biomarqueurs de l’inflammation dans le groupe de souris traité par le vaccin anti PCSK9.

Conclusion

Dans ce modèle de souris transgéniques, le vaccin AT04A a permis une immunisation contre la protéine PCSK9, et ainsi une diminution des taux plasmatiques de cholestérol total, de LDLc et des biomarqueurs de l’inflammation, permettant une diminution des plaques d’athérosclérose au niveau de l’aorte.

Ce vaccin pourrait permettre un contrôle au long cours du taux de LDLc, à faible coût et est actuellement testé dans un essai de phase 1.

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire