TAVI en urgence, c'est possible : le Registre STS/ACC TVT

Publié le lundi 12 mars 2018
dans
Late breaking trial ACC. 18

Cette étude nord-américaine a identifié, à partir du registre de TAVI nord-américain 2011-2016, les sujets ayant bénéficié d’un TAVI en urgence.

Les critères de jugement étaient le succès de la procédure, les événements intra-hospitaliers majeurs, et la mortalité à 30 jours et 1 an. On a aussi comparé la mortalité du TAVI en urgence à celle du TAVI électif.

Parmi plus de 40 000 TAVI réalisés durant cette période, 10% ont été implanté en urgence. Le score STS de mortalité était de 11.8. Le taux de succès d’implantation de la prothèse était identique à celui d’une procédure élective (92.6% vs. 93.7%, p = 0.007). Le taux de complications hémorragiques, pacemaker, complications vasculaires majeures, infarctus, AVC, remplacement valvulaire chirurgical et fuite paraprothétique était identique dans les 2 groupes (urgent versus électif). Les sujets implantés d’un TAVI en urgence présentaient plus fréquemment une insuffisance rénale aigue (x2), des décès à J30 (8.7% vs. 4.3%, HR=1.28; 95% CI=1.10-1.48)) et à 1 an (29.1% vs 17.5%, HR=1.20; 95% CI=1.10-1.31). Les facteurs associés à ce sur-risque de décès étaient principalement l’abord non-fémoral et une CEC mais aussi une oxygénothérapie au long cours, une immunodépression, une fibrillation auriculaire, une sténose mitrale et une insuffisance rénale.

Les auteurs concluent que la mise en place en urgence d’un TAVI pour une sténose aortique serrée dans un groupe sélectionné de patients est associée avec un risque acceptable lié à la procédure.

 

Par Franck Boccara d'après la présentation de D. Kolte (Providence, USA)

Mots clés: Interventionnel Interventionnel , TAVI TAVI

Dépêche précédente

Pas si asymptomatiques que cela !

Dépêche suivante

Le coiffeur est utile pour contrôler l’hypertension !

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire