Risque de perte de grossesse augmenté avec les statines

Publié le lundi 13 février 2017

WASHINGTON, 10 février 2017 (APMnews) - Les femmes qui prennent un traitement par statine durant leur grossesse ont un risque augmenté de perte de grossesse, montre une étude épidémiologique britannique publiée par Pharmacoepidemiology & Drug Safety.

Le nombre de femmes en âge de procréer qui prennent des statines tend à augmenter, notamment en raison de l'augmentation de l'obésité et de la survenue de diabètes de type 2 à un jeune âge. Bien qu'il soit conseillé d'arrêter la statine durant la grossesse, certaines femmes continuent et cela soulève la question du risque potentiel de ce traitement.

Des études avaient été conduites pour évaluer le risque de malformation congénitale lié à la prise de statine durant le premier trimestre de grossesse. Elles n'ont pas montré d'élévation du risque. En revanche, le risque de perte de grossesse n'avait pas été étudié.

Anita McGrogan et ses collègues de l'université de Bath (Royaume-Uni) ont réalisé une étude cas-contrôle qui a comparé 281 grossesses sous statine et 2.643 grossesses non exposées à cette classe de médicaments.

Le taux de grossesse menée à terme s'élevait à 54,45% parmi les femmes ayant pris des statines, ce qui était plus faible que le taux de 62,81% chez les non-exposées.

C'était notamment lié à un taux de perte de grossesse spontanée significativement plus élevé chez les femmes ayant pris des statines: 25,27% comparé à 20,81%. En analyse multivariée, le risque de perte de grossesse spontanée était augmenté de 64%.

"Cette étude souligne la nécessité de mieux préparer à une grossesse les femmes traitées par statine", afin de se conformer aux recommandations d'interruption de ce traitement, concluent les auteurs.

(Pharmacoepidemiology & Drug Safety, publication en ligne du 8 février)

Source : APM International

Dépêche précédente

Des traitements de la maladie coronaire protègent contre la mort subite liée à une période de grand froid

Dépêche suivante

Faibles taux de LDL-cholestérol sous alirocumab: pas de risque cognitif mais peut-être de cataracte (méta-analyse)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire