Risque d'acidose lactique avec la metformine: l'ANSM rappelle la nécessité d'adapter la posologie à la fonction rénale

Publié le jeudi 1 février 2018
dans

SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 30 janvier 2018 (APMnews) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle, dans un point d'information diffusé lundi, la nécessité d'adapter la posologie de l'antidiabétique metformine en fonction de la fonction rénale afin de diminuer le risque d'acidose lactique

Ce point d'information n'est pas lié à une augmentation de cette complication. Mais il n'y a pas non plus de baisse, la situation ne s'améliore donc pas: interrogée par APMnews, l'ANSM indique que le nombre de cas d'acidose lactique déclarés annuellement en France "est stable depuis 2012".

Cela représente "plus d'une centaine de cas d'acidose lactique rapportés chaque année". Cette complication peut être fatale, rappelle-t-on.

Et "dans un tiers des cas, le patient présentait une insuffisance rénale, qui est un non-respect de contre-indication", précise l'agence.

Ce rappel des règles de prescription d'adaptation posologique apparaît donc nécessaire, et cela d'autant plus qu'à la suite d'une évaluation européenne en 2016, la contre-indication de prescription de cet antidiabétique dans l'insuffisance rénale modérée a été levée (la contre-indication reste en revanche pour les insuffisances rénales sévères).

"L’ANSM souhaite rappeler que la metformine expose à un risque très rare d’acidose lactique, parfois fatal, justifiant la surveillance des facteurs de risque, en particulier: choc cardiogénique ou hypovolémique, insuffisance cardiaque sévère, traumatisme sévère et septicémie".

"Chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée (débit de filtration glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/min), le risque d’acidose lactique est réduit par une adaptation de la posologie, ainsi qu’une surveillance supplémentaire de la fonction rénale. Une actualisation des mises en garde et précautions mentionnées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice a été réalisée".

 

Source : APM International

Dépêche précédente

Insuffisance cardiaque: le traitement médicamenteux souvent insuffisant avant une resynchronisation ou un défibrillateur

Dépêche suivante

Les AOD intéressants en post-infarctus ST+ (méta-analyse)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire