Les stents actifs pas plus efficaces que les stents nus dans les lésions de novo des greffons veineux de pontage coronaire

Publié le mardi 15 mai 2018
dans

LONDRES, 14 mai 2018 (APMnews) - Le traitement par un stent actif des lésions de novo touchant les greffons de veine saphène de précédents pontages coronaires n'est pas plus efficace que par un stent nu, selon une étude randomisée américaine publiée dans The Lancet.

Peu d'études ont évalué l'efficacité relative des stents actifs et des stents nus dans les greffons de veine saphène ayant servi à un pontage coronaire antérieur présentant des lésions de novo. Quatre essais randomisés ont eu des résultats contradictoires, 3 concluant à un bénéfice des stents actifs tandis qu'un autre a montré un effet délétère de ces stents (cf dépêche du 03/01/2007 à 09:20 et dépêche du 07/04/2011 à 18:49). Mais ces études étaient limitées en taille, ou n'ont pas été menées en aveugle, et elles utilisaient des stents actifs de première génération, avec un suivi angiographique obligatoire de routine, soulignent les auteurs.

Emmanouil Brilakis du VA North Texas Healthcare System à Dallas et ses collègues ont mené un essai randomisé en double aveugle, DIVA, auprès de 599 patients présentant de telles lésions, qui ont reçu l'un ou l'autre type de stent.

A 12 mois, l'incidence des échecs impliquant le vaisseau cible (critère regroupant les décès cardiaques, les infarctus touchant le vaisseau cible, les revascularisations du vaisseau cible) était de 17% avec les stents actifs et 19% avec les stents nus, sans différence statistiquement significative.

Aucun des composants individuels du critère principal de jugement, ni les évènements indésirables graves, ni les thromboses de stent, n'étaient significativement différents entre les 2 groupes.

Au cours du suivi médian de 2,7 ans, un échec impliquant le vaisseau cible est survenu chez environ un tiers des patients, sans différence entre stents nus et stents actifs.

"Les résultats de cette étude ont d'importantes implications économiques dans les pays où les stents actifs ont un coût élevé, comme les Etats-Unis, car ils suggèrent que les stents nus, moins coûteux, peuvent être utilisés dans les lésions de greffon de veine saphène sans compromettre la sécurité ou l'efficacité", concluent les auteurs.
(The Lancet, publication en ligne du 11 mai)

Source : APM International

Mots clés: Coronaire Coronaire , Interventionnel Interventionnel

Dépêche précédente

Les maladies hypertensives de la grossesse liées à un risque accru d'obésité à l'âge adulte

Dépêche suivante

Maladie coronaire stable et diabète : le sur-risque ischémique restreint aux cas de mauvais contrôle glycémique

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire