Finalement, 3 ou 4 fruits et légumes par jour pourraient suffire

Publié le mercredi 30 août 2017

(Par François BOISSIER, au congrès de l'ESC)

BARCELONE, 30 août 2017 (APMnews) - La recommandation de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour pour améliorer sa santé serait un peu excessive, et en consommer 3 ou 4 fois par jour serait suffisant, suggère une grande étude épidémiologique internationale présentée mardi au congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Barcelone.

Ces résultats sont issus de l'étude PURE, dont d'autres données sur l'effet des matières grasses et des hydrates de carbone ont été aussi présentées à Barcelone. Ils sont également publiés en ligne par le Lancet.

Cette étude a inclus 135.335 personnes dans 18 pays ayant des niveaux socio-économiques variés: 3 pays à niveau élevé (Canada, Suède, Emirats arabes unis), 11 à niveau intermédiaire (Argentine, Brésil, Chili, Chine, Colombie, Iran, Malaisie, Palestine, Pologne, Afrique du Sud, Turquie) et 4 à niveau bas (Bangladesh, Inde, Pakistan, Zimbabwe). Ils ont été suivis durant 7,4 ans. Les chercheurs se sont intéressés à la composition de l'alimentation et la relation avec la mortalité et le risque cardiovasculaire.

Le nombre de fruits et légumes consommés par jour variait selon les régions du monde. La consommation était légèrement supérieure à 5 par jour en Europe et Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud. Elle était la plus basse, autour de 3 par jour, en Afrique et Asie.

Andrew Mente de l'université d'Hamilton au Canada a indiqué que par rapport aux personnes consommant moins d'un fruit ou légume par jour, un bénéfice en termes de mortalité apparaissait avec la consommation de 2 ou 3 fruits et légumes.

Puis ce bénéfice augmentait, avec une réduction de 22% de la mortalité globale pour une consommation de 3 ou 4 fruits et légumes. Mais ensuite, avec les consommations plus élevées il n'y avait pas de baisse supplémentaire de la mortalité.

En revanche, contrairement à ce qu'on pensait, aucune relation statistiquement significative n'a été constatée entre le nombre de fruits et légumes par jour et les risque d'événements cardiovasculaires majeurs (il y avait seulement une tendance favorable, mais limitée).

L'étude montrait également un effet positif plus important des fruits par rapport aux légumes, et un effet plus marqué des légumes crus que cuits. Quant aux légumes secs (fèves, pois, lentilles...), ils avaient aussi un effet positif.

Ces résultats, montrant que 3 ou 4 fruits et légumes par jour seraient suffisants, sont rassurants dans la mesure où les recommandations actuelles sont difficilement atteignables dans les pays en développement, a noté le chercheur. Et même dans les pays développés, sans que ce soit une question de moyens, de nombreuses personnes ont des difficultés à modifier leur alimentation, note-t-on.

(The Lancet, publication en ligne du 29 août)

Source : APM International

Dépêche précédente

Traiter activement les facteurs de risque améliore la fibrillation atriale

Dépêche suivante

Les sulfonylurées inégales face au risque cardiovasculaire et hypoglycémique

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire