Antidotes des AOD : efficaces mais les accidents sont graves ! Etude ANNEXA-4

Publié le mardi 13 mars 2018
dans
Late breaking trial ACC. 18

L’étude ANNEXA-4 est l’un des volets de la saga « ANNEXA », qui concerne le mieux connu des candidats à l’antidote des anticoagulants oraux directs anti-X (oraux ou non), l’Andexanet Alpha.

Il s’agit d’un anticorps recombinant humain modifié de facteur Xa. Cette étude prospective, ouverte, concerne des patients ayant une hémorragie aiguë majeure touchant un organe critique alors qu’ils reçoivent un inhibiteur du facteur Xa oral ou de l’enoxaparine. L’étude évalue l’effet hémostatique et la sécurité d’Andexanet Alpha. Elle est en cours et ce rapport intermédiaire concerne 227 patients inclus à fin octobre 2017. 

Le site de l’hémorragie est intra-crânien dans 61% des cas. L’effet sur l’hémostase, évalué par des experts indépendants sur des critères cliniques, d’imagerie et de volume transfusé, est obtenu dans 86% des cas en moyenne. L’effet est homogène, quel que soit l’anti Xa concerné. Sur le plan de la sécurité, compte tenu de la sévérité des patients inclus, nous ne serons pas surpris d’observer à 1 mois des événements thrombotiques dans 11% des cas et une mortalité de 12%, cardiovascuaire dans 41% des cas.

Les auteurs concluent à l’excellente efficacité hémostatique d’Andexanet Alpha. Ils attribuent à l’extrême gravité des hémorragies concernées les taux élevés d’événements thrombotiques et de mortalité à un mois. En bref, un bel « outil », efficace et sûr, qu’il faut espérer ne pas avoir à utiliser…

Par Jean-Claude Deharo d'après la présentation de S. Connolly (Hamilton, Canada)

 

Autres études

Dépêche précédente

TAVI en urgence, c'est possible : le Registre STS/ACC TVT

Dépêche suivante

Diabète : nouvelles données sur la dapagliflozine en cas de maladie rénale chronique modérée

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire